Hanoï : la capitale du Vietnam offre une riche culture et une architecture ancienne.

Publié le : 24 mai 20224 mins de lecture

Durant votre périple au nord du Vietnam, il est recommandé de visiter Hanoï. C’est la plus grande localité du nord du pays et l’ancienne capitale pendant des siècles. Fondée par les Chinois au 6e siècle, elle est devenue la capitale de la première lignée du Vietnam. Hanoï compte actuellement environ 3 millions d’habitants, ce qui en fait à bien des égards une ville très dynamique. La contiguïté d’Hanoï avec le fleuve Rouge n’est pas son seul avantage, car son vieux quartier, ses temples archaïques et son vaste lac prouvent que c’est une ville riche.

La ville d’Hanoï

En réalité, la vieille cité a conservé ses petits commerces de rue. C’est son charme tout en étant l’âme d’Hanoï. Quoi qu’il en soit, c’est l’un des secteurs les plus animés. Vous pouvez trouver des boulevards aux noms de produits locaux comme la Rue des Treillages en Bambou, la Rue des Radeaux, car Hanoï est très proche du fleuve Rouge et la Rue de la Poissonnerie. Une quarantaine de rues portent le nom d’artisans qui y travaillaient. De plus, la ville d’Hanoï est pleine d’originalité. La façon idéale de le découvrir est de marcher et cela vous fera passer une bonne matinée. Pour les plus vaillants, vous pouvez envisager de ne pas suivre le circuit, il y aura toujours des surprises qui vous attendent à chaque détour. En plus, faites un détour par le marché de Dong Xuan qui ouvre tous les soirs. C’est une excellente occasion d’avoir un aperçu de la vie des commerçants d’Hanoï et d’apercevoir ses spécialités emblématiques.

Le Musée d’Histoire à Hanoï

Il est très captivant de le visiter si vous avez du temps. Le musée a été construit par l’architecte français Ernest Heberard des années 1900. Cette visite vous propose plusieurs objets historiques qui ont modelé l’histoire du Vietnam, comme des gongs et des tablettes de pierre. Ces collections restituent les règnes de différentes dynasties, tels que les Trân et les Ly, dans l’ordre chronologique. Des sections entières du musée retracent les événements clés de l’indépendance du pays vis-à-vis de la France et des Américains.

La Prison Hoa Lo

Sa création est attribuée aux colons français de la période indochinoise à la fin des années 1800, où ils ont emprisonné des pilotes américains, souvent détenus pendant de longues périodes. À la fin du XXe siècle, la prison est classée monument historique et se change en musée. Elle a été construite à l’origine pour contenir moins de 500 détenus, mais elle en comptait plus de 2 000, dans les années 1950. La restitution historique proposée par le musée dans la capitale du Vietnam vaut donc le détour, tout comme les contextes de détention du prisonnier parfaitement montrée par des statues.

Plan du site